Un serpent terrestre introduit à Tahiti

Le petit serpent terrestre Indotyphlops braminus (autrefois Ramphotyphlops braminus) est arrivé en Polynésie française, sur l’île de Tahiti plus précisément !

Aucun serpent terrestre n’était présent sur ces îles parmi les plus isolées au monde. I. braminus, encore appelé le serpent des pots de fleurs, est une espèce parthénogénétique, c’est à dire que les femelles se reproduisent sans mâles et donnent naissance à de véritables clones génétiques. Ses populations ne sont composées que de femelles. Terrestre et fouisseur, donc très discret, cet animal est à présent l’un des deux serpents  les plus largement répartis à la surface de la planète, en compagnie du serpent marin pélagique Hydrophis platurus (autrefois Pelamis platura) tout récemment observé à Mayotte pour la première fois. L’article qui annonce l’arrivée du serpent vermiforme à Tahiti dès 2014 dresse également une synthèse de sa dissémination sur l’ensemble de l’Océanie, comme par exemple avant 1974 en Nouvelle-Calédonie, présence non confirmée à Wallis et Futuna et absence à Clipperton. En revanche, ce serpent a été introduit très tôt à La Réunion, autour des années 1860, probablement avec les premiers travailleurs en provenance d’Inde d’où il est sans doute originaire.

Source : Ineich I., Wynn A., Giraud C. & Wallach V. (2017)Indotyphlops braminus (Daudin, 1803): distribution and oldest record of collection dates in Oceania, with report of a newly established population in French Polynesia (Tahiti Island, Society Archipelago). Micronesica, 1 : 1-13.

 

Crédit : CC BY-SA 4.0, David Vraju

Nous contacter

Pour plus d'information sur l'initiative, n'hésitez pas à nous écrire.

Illisible ? Changez de texte captcha txt