Circus approximans


Noms communs : Busard de Gould, Epervier
Collectivité : Polynésie française
Auteur : Peale, 1848
Famille : Accipitridae
Règne : Faune
Organisme : oiseau
Statut des populations : naturalisée
Statut d'envahissement : envahissant
Statut des impacts : impacts déterminés localement
Date d'introduction ou de 1ère mention : 1885
Type d'introduction : intentionnelle
Voie d'introduction : lutte biologique
Conflit d'intérêt :
Milieu : terrestre

Note :

Le Busard de Gould a été introduit initialement sur Tahiti en 1885 pour lutter contre la prolifération. Depuis son introduction, il a colonisé toutes les îles de la Société et se rencontre jusqu’à 2200 m d’altitude sur Tahiti (Meyer, comm. pers., 2007). le Busard de Gould est soupçonné d’être responsable de la disparition sur Tahiti du Carpophage de la Société (Ducula aurorae), un oiseau qui ne survit actuellement plus que sur Makatea, et d’avoir un impact négatif sur le Martin chasseur vénéré (Todiramphus veneratus), le Martin chasseur respecté (Todiramphus tutus), le Lori nonnette (Vini peruviana) et le Canard à sourcils (Anas superciliosa) (Holyoak & Thibault,1984). Mais c’est sans doute sur le Monarque de Tahiti (Pomarea nigra) et plus particulièrement sur les juvéniles qui fréquentent les pentes clairsemées des vallées, que ce rapace a le plus fort impact. Toutefois, aucune donnée quantitative n’a pu être apportée sur la prédation qu’il exerce sur les derniers représentants de cette espèce de passereau, dont la population totale est estimée à moins de 40 individus. Des cas de prédation ont été observés sur des oiseaux indigènes marins (ex : Gygis blanche Gygis alba, Puffin d’Audubon Puffinus lherminieri, Pétrel de Tahiti Pseudobulweria rostrata) et terrestres (ex : Ptilope de la Société Ptilinopus purpuratus) (Leopold 1965;Wilcox 2009). Cette espèce est légalement déclarée «menaçe pour la biodiversité». Dans le cadre du programme de conservation du Monarque de Tahiti, des opérations de contrôle par le tir sont réalisées quand cela est possible.


Bibliographie :

Holyoak, D. T.& Thibault, J. C. (1984). Contribution à l’Étude des Oiseaux de Polynésie Orientale. Mémoires du Muséum National d’Histoire Naturelle, n.s. Série A, Zoologie, Tome 127. Éditions du Museum, Paris.

Leopold A.S. (1965). Harrier observed catching a Fairy Tern inTahiti. Condor, 67, p 91.

Wilcox R. (2009). Tropical Island invaders : Swamp Harrier (Circus approximans) behavior and seabird prédation on Mo’orea, french Polynesia. Student Research Papers, Berkeley Natural History Museum, UC Berkeley. Etat-Unis.


Contributions : Société Ornithologique de Polynésie française (SOP-Manu), Jean-Claude Thibault (PNR Corse)

Sites internet : INPN, GISD

Date de dernière mise à jour : 25 / 07 / 2017
Nous contacter

Pour plus d'information sur l'initiative, n'hésitez pas à nous écrire.

Illisible ? Changez de texte captcha txt