Lepus americanus


Noms communs : Lièvre variable
Collectivité : Saint-Pierre et Miquelon
Auteur : Erxleben, 1777
Famille : Leporidae
Règne : Faune
Organisme : mammifère
Statut des populations : naturalisée
Statut d'envahissement : envahissant
Statut des impacts : impacts déterminés localement
Date d'introduction ou de 1ère mention :
Type d'introduction : intentionnelle
Voie d'introduction :
Conflit d'intérêt : espèce gibier
Milieu : terrestre

Note :

Lorsque les populations sont en forte densité, les lièvres (Lièvre d’Amérique et Lièvre arctique) peuvent avoir un impact fort sur le couvert végétal (Michallet et al., 2009). Par leurs abroutissements répétés, qui s’ajoutent à celui du Cerf de Virginie, ils contribuent à l’ouverture des milieux et modifient leurs compositions floristiques. Indirectement, ils facilitent l’érosion des sols dans les secteurs à fort dénivelé. Le Lièvre d’Amérique a sans doute contribué à la diminution de la diversité spécifique végétale dans beaucoup de secteurs en sur-broutant les jeunes semis de feuillus. Il affecte également de manière indirecte l’avifaune de la forêt boréale en perturbant les habitats de nidification et d’hivernage.


Bibliographie :

Muller, S. (2006). Conservation de la biodiversité à Saint Pierre et Miquelon. Rapport de Mission dans l’archipel. Ministère de l’Ecologie et du Développement Durable. Université Paul Verlaine-Metz. 33 p

Michallet J., Letournel, B. & Jouglet, M. (2009). Analyse des données «relation faune-flore» relevées sur les îles de Miquelon et Langlade. Rapport technique. ONCFS, CNERA Cervidés Sanglier, Direction régionale Outre Mer, 28 p.


Contributions : Frank Urtizberea (FNE SPM)

Sites internet : INPN, GISD

Date de dernière mise à jour : 25 / 07 / 2017
Nous contacter

Pour plus d'information sur l'initiative, n'hésitez pas à nous écrire.

Illisible ? Changez de texte captcha txt