Pinus caribaea


Noms communs : Pin des Caraïbes
Collectivité : Nouvelle-Calédonie
Auteur : Morelet, 1851
Famille : Pinaceae
Règne : Flore
Organisme : arbre
Statut des populations : naturalisée
Statut d'envahissement : envahissant
Statut des impacts :
Date d'introduction ou de 1ère mention : 1959
Type d'introduction : intentionnelle
Voie d'introduction : Sylviculture
Conflit d'intérêt :
Milieu : terrestre

Note :

Près de 10 000 hectares ont été plantés en Pinus et font désormais partie du paysage (Crémière & Ehrhart, 1990). Les plantations ont souvent été réalisées sur des terrains déjà dégradés (mines) et anthropisés mais des petits noyaux se sont installés en forêt naturelle ou dans le maquis minier. Le pin des Caraïbes introduit vers 1968 est l’une des rares espèces exotiques capable de se développer et de proliférer sur sols acides mais également sur roches ultramafiques (Gargominy et al., 1996). Les plantations de pins et notamment le remplacement des cypéracées indigènes et endémiques en sous bois de pins par la fougère-aigle pantropicale Pteridium aquilinum contribueraient à l’augmentation de la fréquence des incendies qui sont déjà une véritable catastrophe pour la Nouvelle-Calédonie. L’espèce est listée comme espèce établie de priorité 2 dans le cadre de la stratégie de lutte contre les espèces exotiques envahissantes de Nouvelle-Calédonie (CEN 2016). Elle figure sur la liste des espèces exotiques envahissantes du Code de l’environnement de la Province Sud dont la culture, l’élevage, le transport, l’utilisation, la mise en vente, la vente ou l’achat, et l’introduction intentionnelle ou non intentionnelle par négligence ou par imprudence dans le milieu naturel sont interdits.


Bibliographie :

Crémière, L., & Ehrhart, Y., (1990). 30 ans d’introduction d’espèces de pins en Nouvelle-Calédonie. Bois et Forêts des Tropiques, 223: 3-23

Gargominy, O., Bouchet, P., Pascal, M., Jaffré, T., & Tourneur, J.C. (1996). Conséquences des introductions d’espèces animales et végétales sur la biodiversité en Nouvelle-Calédonie. Revue d’Ecologie (La Terre et la Vie), 51 375-401.

Meyer, J.Y., Loope, L., Sheppard, A., Munzinger, J., Jaffre, T. (2006). Les plantes envahissantes et potentiellement envahissantes dans l’archipel néo-calédonien : première évaluation et recommandations de gestion. IRD, Espèces envahissantes dans l’archipel néo-calédonien.

Hequet, V., Le Corre, M., Rigault, F., Blanfort, V. (2009). Les espèces exotiques envahissantes de Nouvelle-Calédonie. IRD-AMAP, province Sud, province Nord. 87 p,

Hequet, V. & Le Corre, M. (2010). Révision du catalogue des plantes introduites de H.S. MacKee (1994). Rapport expertise, IRD, Nouméa. 219 pp.

Groupe espèces envahissantes (2012). Plantes envahissantes pour les milieux naturels de Nouvelle-Calédonie. APICAN Editeur, Nouméa.

CEN (2016). Stratégie de lutte contre les espèces exotiques envahissantes dans les espaces naturels de Nouvelle-Calédonie


Contributions : CEN Nouvelle-Calédonie

Sites internet : INPN, GISD

Date de dernière mise à jour : 25 / 07 / 2017
Nous contacter

Pour plus d'information sur l'initiative, n'hésitez pas à nous écrire.

Illisible ? Changez de texte captcha txt