Rubus alceifolius


Noms communs : Raisin marron, Vigne maronne
Collectivité : Réunion
Auteur : Poir.
Famille : Rosaceae
Règne : Flore
Organisme : arbuste
Statut des populations : naturalisée
Statut d'envahissement : envahissant
Statut des impacts :
Date d'introduction ou de 1ère mention : 1840 (1er obs)
Type d'introduction :
Voie d'introduction :
Conflit d'intérêt : les fruits peuvent être consommés sous forme de confiture et du miel peut également être produit. La pharmacopé traditionnelle l'utilise pour soigner les fièvres et les inflammations (Lavergne, 1978)
Milieu : terrestre

Note :

Le Raisin marron est considéré comme l’une des pires espèces envahissantes. Elle couvrirait près de 3000 ha de 500 à 1700m d’altitude. Envahissant les zones de chablis, elle en augmente la fréquence en rendant les arbres envahis plus fragiles aux cyclones (Macdonald et al., 1991). Sa dispersion est assurée par des oiseaux aussi bien indigènes qu’introduits comme Acridotheres tristis et Pycnonotus jocusus. Après 10 années de recherche coordonnées par le CIRAD, un programme de lutte biologique vient d’entrer dans sa dernière phase. En décembre 2006, un insecte, Cibdela janthina, a été introduit à La Réunion pour acclimatation. En 2007, une population de base a été constituée, en conditions naturelles sous tunnel fermé, avec des adultes nouvellement éclos à partir de nymphes en provenance de Sumatra. Il s’agissait dans un premier temps de vérifier le bon développement de l’insecte dans les conditions naturelles de La Réunion et son potentiel à réguler la plante. Après deux générations, des larves et des adultes ont été lâchés hors du tunnel. En décembre 2008, les tenthrèdes étaient rencontrées jusqu’à 20 kilomètres autour du point de lâcher. A 500 mètres du tunnel, 100% des pousses étaient attaquées, totalement défoliées en voie de dessèchement. La dispersion, et l’impact sur le Raisin marron font désormais l’objet d’un suivi régulier. Par ailleurs, une étude est menée sur la dynamique de régénération de la végétation naturelle en fonction de la régression du raisin marron. En octobre 2010, près de 800 ha sur les 4000 ha de Raisin marron environ (soit 20 %) à la Réunion ont totalement disparu.


Bibliographie :

Conservatoire botanique national de Mascarin. (2017). Index de la flore vasculaire de la Réunion. Disponible à http://mascarine.cbnm.org/

Tassin, J., Rivière, J.N., Cazanove, M., & Bruzzeses, E. (2006). Ranking of invasive woody plant species for management on réunion Island. Weed research, 46:388-403.

Baret, S., Rouget, M., Richardson, D. M., Lavergne, C., Egoh, B., Dupont, J., & Strasberg, D. (2006). Current distribution and potential extent of the most invasive alien plant species on La Réunion (Indian Ocean, Mascarene islands). Austral Ecology, 31 : 747-758.

Macdonald, I.A.W., Thébaud, C., Strahm, W.A., & Strasberg, D. (1991). Effects on alien plant invasions on native végétation remnants on La Reunion (Mascarene Islands, Indian Ocean). Environmental Conservation, 18: 51-61.

Le Bourgeois, T. (2006). Dossier technique concernant Cibdela janthina (Hymenoptera-Tenthredinidae) pour une demande d’importation et de lâcher à La Réunion en vue de la lutte biologique contre Rubus alceifolius (Rosaceae), plante exotique envahissante. CIRAD.

Liste des plantes les plus envahissantes de la réunion en milieux naturels ou anthropisés (dec. 2015 – C. Lavergne, CBNM)


Contributions : Christophe Lavergne (CBNM). Hermann Thomas (Conservateur RN Roche-Ecrite). Thomas Le Bourgeois (CIRAD)

Sites internet : INPN, GISD

Date de dernière mise à jour : 25 / 07 / 2017
Nous contacter

Pour plus d'information sur l'initiative, n'hésitez pas à nous écrire.

Illisible ? Changez de texte captcha txt