Procyon lotor


Noms communs : Raton laveur, Racoon
Collectivité : Guadeloupe
Auteur : (Linnaeus, 1758)
Famille : Procyonidae
Règne : Faune
Organisme : mammifère
Statut des populations : naturalisée
Statut d'envahissement : envahissant
Statut des impacts : impacts non déterminés localement mais connus ailleurs pour être importants
Date d'introduction ou de 1ère mention : 19ème siècle
Type d'introduction : intentionnelle
Voie d'introduction :
Conflit d'intérêt :
Milieu : terrestre

Note :

Le Raton laveur ou Racoon est signalé de la Basse-Terre, de la Grande-Terre, de Marie-Galante et de La Désirade (Lorvelec et al., 2001). Autrefois considéré endémique de l’île sous le nom de Procyon minor, il ne fait aucun doute aujourd’hui que l’espèce n’est pas différente de l’espèce nord américaine et qu’elle aurait été introduite au 19ème siècle par les européens ( Helgen et al., 2008 ; Lorvelec et al., 2007 ; Pons et al., 1991). Du fait de son caractère exotique et de son régime alimentaire omnivore, le Raton laveur représente aujourd’hui une menace écologique potentielle. Il est notamment suspecté d’avoir un impact sur l’herpétofaune et l’avifaune. Il se nourrit de crustacés, de mollusques, de poissons, d’anoures et d’oiseaux, mais il est également un gros consommateur de fruits, de canne à sucre et de patates douces, ce qui en fait un nuisible potentiel pour les cultures ((Bon Saint Côme et Tanasi, 1994).


Bibliographie :

Helgen, K. M., Maldonado, J. E., Wilson, D. E., & Buckner, S. D. (2008). Molecular confirmation of the origin and invasive species status of West Indian raccoons. Journal of Mammalogy 89 (2): 282-291.

Lorvelec, O., Pascal, M., Delloue, X., & Chapuis, J.L. (2007). Les mammifères terrestres non volants des Antilles françaises et l’introduction récente d’un écureuil. Rev.Ecol. (Terre Vie), 62 : 295-314.

Lorvelec, O., Pascal, M., & Pavis, C. (2001). Inventaire et statut des Mammifères des Antilles françaises (hors Chiroptères et Cétacés). In Rapport n° 27 de l’Association pour l’Etude et la Protection des Vertébrés et Végétaux des Petites Antilles, Petit-Bourg, Guadeloupe.

Pons, J.M., Volobouev, V., Ducroz, JF, Tillier, A. et Reudet, D. (1999). Is the Raccoon of Guadeloupe really an endemic species? New insights based on a molecular and karyological study. J. Zool. Syst. Evol. Research, 37 : 101-108.

Bon Saint Côme M. & tanasi, M. (1994). Le raccoon en Martinique. Rapport, Office National de la Chasse. Fort-de-France, Martinique:15p

Les invasions biologiques aux Antilles françaises. Diagnostic et état des lieux des connaissances.(2013). Rapport DEAL Martinique et Guadeloupe. 88 pages


Contributions : Association pour l‘Etude et la Protection des Vertébrés et Végétaux des Petites Antilles (AEVA)

Sites internet : INPN, GISD

Date de dernière mise à jour : 25 / 07 / 2017
Nous contacter

Pour plus d'information sur l'initiative, n'hésitez pas à nous écrire.

Illisible ? Changez de texte captcha txt