Euglandina rosea

Sur la liste des 100 espèces parmi les espèces les plus envahissantes au monde


Noms communs : Escargot carnivore de Floride
Collectivité : Polynésie française
Auteur : (Ferussac, 1821)
Famille : Spiraxidae
Règne : Faune
Organisme : mollusque
Statut des populations : naturalisée
Statut d'envahissement : envahissant
Statut des impacts : impacts déterminés localement
Date d'introduction ou de 1ère mention : 1974 (Tahiti) -1997 (Morea)
Type d'introduction : intentionnelle
Voie d'introduction : lutte biologique
Conflit d'intérêt :
Milieu : terrestre

Note :

En 1974, le Ministère de l’agriculture relâchait à Tahiti l’Escargot carnivore de Floride à des fins de contrôle biologique contre l’Achatine. Il a été également introduit à Moorea en 1977 où il causa, seulement dix années après son introduction, l’extinction de sept espèces d’escargots endémiques de la famille des partulidés. Tous les partulidés de Bora Bora (deux espèces) et de Tahaa (six espèces), deux espèces sur Huahine (sur les quatre connues) et 29 espèces de Raiatea (sur 33 connues) sont considérées comme éteintes (Murray et al., 1988; Coote et al., 1999; Coote et Loeve., 2003). Cette introduction est aussi responsable de l’extinction de tous les escargots endémiques de la région appartenant au genre Trochomorpha, à l’exception des deux espèces de l’île de Tahiti. Tous les escargots arboricoles endémiques des Marquises et des Australes où l’Escargot carnivore de Floride est présent sont menacés et dans certaines îles comme Fatu Hiva leurs populations ont décliné rapidement (J.-Y. Meyer, comm. pers., 2007). Cette espèce est légalement déclarée «menaçe pour la biodiversité».


Bibliographie :

Murray, J., Murray, E., Johnson, M.S., & Clarke, B. (1988). The extinction of partula on Moorea. Pacific Science, 42: 150-158.

Coote, T., Clarke, D., Loève, E., & Meyer, J.-Y. (1999). Extant population of endemic partulids on Tahiti, French Polynesia. Orix, 33: 215-222.

Coote, T. & Loève, E. (2003) From 61 species to five: endemic tree snail of the Society Islands fall prey to an ill-judged biological control programme. Oryx, 37: 91-96.


Contributions : Olivier Gargominy (MNHN)

Sites internet : INPN, GISD

Date de dernière mise à jour : 25 / 07 / 2017
Nous contacter

Pour plus d'information sur l'initiative, n'hésitez pas à nous écrire.

Illisible ? Changez de texte captcha txt