Felis catus

Sur la liste des 100 espèces parmi les espèces les plus envahissantes au monde


Noms communs : Chat haret, chat féral, chat ensauvagé
Collectivité : Réunion
Auteur : Linnaeus, 1775
Famille : Felidae
Règne : Faune
Organisme : mammifère
Statut des populations : naturalisée
Statut d'envahissement : envahissant
Statut des impacts : impacts déterminés localement
Date d'introduction ou de 1ère mention :
Type d'introduction : intentionnelle
Voie d'introduction :
Conflit d'intérêt :
Milieu : terrestre

Note :

Des populations sauvages de chats sont confirmées sur certains massifs comme le Piton des Neiges et le Grand Bénard. Les populations sauvages de chats affectent les colonies du Pétrel de Barau (Pterodroma baraui), espèce en danger d’extinction, et constituent la principale menace sur l’avenir de cette espèce (Falquier et al., 2009). Depuis 2010, des campagnes de capture par cage-pièges sont menées par différents partenaires gestionnaires (ONF, SEOR, Parc National) et plus récemment, avec l’arrivée d’une association de réinsertion professionnelle, l’AVE2M4. Depuis le début des campagnes de contrôle des chats, plus de 250 chats ensauvagés ont été capturés dans les montagnes, et ramenés à dos d’homme aux fourrières dans les bas de l’île. Cela représente un travail considérable depuis 6 ans, avec plus de 17000 nuits-pièges pour 380 cages déployées, mobilisant jusqu’à 80 agents par saison, représentant un coût en temps et financier très important, pour une efficacité trop faible. Dans le cadre du projet LIFE+ Pétrels lancé en 2015, une étude écoéthologique a été lancée pour essayer de mieux comprendre les déplacements, l’utilisation de l’habitat, les préférences alimentaires et les comportements individuels des chats ensauvagés.


Bibliographie :

Faulquier, L., Fontaine, R., Vidal, E., Salamolard, M. & Le Corre, M. (2009). Feral cats Felis catus threaten the endangered endemic Barau’s Petrel Pterodroma baraui at Reunion island (Western Indian Ocean). Waterbirds 32 (2) : 330-336.

Faulquier, L. (2005). Evaluation de l’impact des chats harets Felis catus sur les populations d’oiseaux marins de deux îles tropicales (La Réunion et Juan de Nova) et propositions de mesures de gestion. Rapport de stage, Master SET, Université Paul Cézanne et Laboratoire ECOMAR Université de la Réunion. 36 p

Espèces exotiques de vertébrés naturalisées, en semi-liberté ou déjà observées en milieu naturel à La Réunion (DEAL de La Réunion, dec 2015)


Contributions : Cellule Life + Pétrels

Sites internet : INPN, GISD

Date de dernière mise à jour : 25 / 07 / 2017
Nous contacter

Pour plus d'information sur l'initiative, n'hésitez pas à nous écrire.

Illisible ? Changez de texte captcha txt