Detection precoce et reaction rapide sur la liane Entada rheedii

Largement répandue dans les pays de l’océan Indien, mais jusque-là absente de La Réunion, la liane Entada rheedii présente un comportement invasif pouvant causer l’effondrement de la canopée des forêts indigènes.

Début 2018,  un secteur enliané très dense sur la commune de Saint-Denis, étouffant la végétation, est signalé.

Suite à la détection précoce d’Entada rheedii, le Parc National de La Réunion, l’AVE2M et le Conseil Général de La Réunion se sont rapidement mobilisés afin d’éradiquer la station observée sur la commune de Saint-Denis. Après un premier repérage sur site, les semenciers d’Entada rheedii ont été balisés. Le 13 décembre 2018, un chantier de lutte a été organisé et a permis la coupe de 3 semenciers. Quelques jours plus tard, l’équipe est retournée sur le terrain pour récolter les dernières semences encore présentes. Une germination a d’ailleurs été observée, ce qui souligne l’importance de la récolte des semences après un chantier de lutte pour s’assurer de l’efficacité à long terme de l’action. La prochaine étape consiste à réaliser un suivi du chantier sous un à deux mois, afin d’en constater l’efficacité.

Source : Site internet du GEIR

Bandeau photo © S. Augros
Nous contacter

Pour plus d'information sur l'initiative, n'hésitez pas à nous écrire.

Illisible ? Changez de texte captcha txt