Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/36/d616541853/htdocs/outremer2016/wp-includes/post-template.php on line 284

Stratégie nationale sur les espèces exotiques envahissantes

Le Ministère de l’environnement, de l’énergie et de la mer a lancé en juillet 2016 l’élaboration de la stratégie nationale relative aux espèces exotiques envahissantes.  Publiée en mars 2017, la stratégie fait suite aux premières assises nationales sur les espèces exotiques envahissantes organisées par le Comité français de l’UICN en septembre 2014 et à la publication du nouveau règlement européen sur le sujet. 

Le Comité français de l’UICN a pris une part active à ces travaux en participant à l’équipe projet constituée pour l’élaboration de la stratégie et qui regroupait différentes structures : le MNHN, l’Office national de l’eau et des milieux aquatiques (ONEMA), l’Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS), la Fédération des Conservatoires botaniques nationaux (FCBN).

Un séminaire d’échanges et de travail, mobilisant une centaine de participants, a été organisé le 30 septembre 2016 par le Ministère  afin de présenter l’état d’avancement de la stratégie et recueillir des contributions pour l’enrichir. La proposition de stratégie a été soumise ensuite à consultation publique du 19 décembre au 10 janvier 2017.

La Stratégie nationale relative aux espèces exotiques envahissantes vise à protéger les écosystèmes marins, dulçaquicoles et terrestres, ainsi que les espèces animales et végétales qu’ils hébergent, des risques et des effets associés aux invasions biologiques. Elle couvre la métropole et l’ensemble des collectivités d’outre-mer et prend en compte et développe des synergies avec les stratégies territoriales sur les espèces exotiques envahissantes existantes.

5 AXES, 12 OBJECTIFS, 38 ACTIONS

Organisée en cinq axes thématiques et douze objectifs, la stratégie identifie 38 actions concernant la prévention, l’établissement d’un système national de surveillance, la maîtrise des espèces déjà établies, la restauration écologique, la réglementation, le développement des connaissances et la sensibilisation de toutes les parties prenantes.

La stratégie est accompagnée par un plan d’action opérationnel  comportant une quinzaine d’actions prioritaires. Ce plan reprend les mesures exigées par le règlement européen EEE, et les complète par des actions déterminantes, telle que l’élaboration de listes d’espèces qui seront réglementées au niveau national, la création d’un Centre national de ressources sur les EEE, l’organisation de formations, la production de supports de communication, et la mise en place d’une gouvernance au niveau national et régional.

Un comité de suivi de la stratégie nationale regroupe toutes les administrations centrales et têtes de réseaux d’acteurs mobilisées sur la problématique et permet d’échanger de manière régulière et fluide les informations nécessaires à la mise en œuvre de la politique.

 

Pour en savoir plus

 

Crédit : Alain Dutartre

 

Nous contacter

Pour plus d'information sur l'initiative, n'hésitez pas à nous écrire.

Illisible ? Changez de texte captcha txt