Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/36/d616541853/htdocs/outremer2016/wp-includes/post-template.php on line 284

Définition des zones de lutte prioritaires à l’échelle de l’île

Suite à une demande du département en 2017, les acteurs et gestionnaires de l’environnement se sont concertés pour améliorer l’efficience de la lutte contre les plantes exotiques envahissantes, enjeu majeur pour la conservation à long terme des milieux naturels.

Le CIRAD et le Parc national qui coordonnent cette action, avec l’aide des partenaires, ont mis au point une carte des zones prioritaires d’intervention. Elle découle des enjeux de conservation à l’échelle de l’île, du niveau d’envahissement connu à ce jour sur chaque site, et de nombreux autres paramètres qui conditionnent la faisabilité et l’efficacité de chantiers de lutte.

Enjeux de conservation

  • priorité 1 : zones les plus représentatives de la biodiversité réunionnaise (habitats, flore, faune) qui sont le moins envahies
  • priorité 2 : zones représentatives des milieux naturels très envahies ou milieux pour lequel il manque de l’information ou représente des habitats ou espèces déjà sélectionnés dans les enjeux de conservation de priorité 1.

Figure 1: Carte des enjeux de conservation

Niveau envahissement

  • zone intacte : aucune espèce exotique n’a été recensée
  • zone peu envahie : recouvrement exotique maximum de 25 %
  • zone moyennement envahie : recouvrement exotique maximum de 75 %
  • zone très envahie : recouvrement exotique supérieur à 75 %

Figure 2: Carte des niveaux d’invasion

Priorités de lutte

Trois critères permettent de définir un score de priorité : priorité d’intervention, accessibilité et proximités des chantiers de lutte existants. Il en découle les niveaux de priorité suivants par ordre décroissant:

  • fronts d’invasion (accessibles et en bordure de zones intactes ou peu envahies)
  • zones accessibles à enjeu peu envahies
  • zones accessibles à enjeu moyennement envahies
  • zones accessibles à enjeu très envahies

Figure 3 : Carte des priorités d’actions de lutte

 

Ces analyses ont permis d’identifier 58 500 ha d’enjeux de conservation dont 30 % sont considérés comme non envahi ce qui implique des actions de surveillance. A l’inverse, 53 714 ha de zones potentielles d’intervention ont été identifiées dont 4392 ha sont considérés comme étant de fortes priorités.

Cette première version sera améliorée, année après année, et constitue donc un guide sujet à évolution. Ce travail est utile pour les collectivités ou les associations qui souhaitent mettre en place des chantiers de lutte efficients. Les cartes sont en libre téléchargement sur le site internet du Groupe Espèces Invasives de La Réunion.

Source : Lettre d’information du GEIR n°7

Contact : Elise Amy, Parc National de la Réunion et Mathieu Rouget, CIRAD

Consulter également le Plan opérationnel de lutte contre les invasives 2019-2022

Nous contacter

Pour plus d'information sur l'initiative, n'hésitez pas à nous écrire.

Illisible ? Changez de texte captcha txt