Gestion des populations de rats noirs sur l’îlet Tintamare (Saint-Martin-FWI)

Dans le cadre du Plan France Relance, l’Association de Gestion de la Réserve Naturelle de Saint-Martin (AGRNSM) met en œuvre des actions de gestion des mammifères introduits sur l’îlet protégé de Tintamare, situé au cœur de la RNN, qui abrite plusieurs espèces emblématiques et endémiques.

Le rat noir (Rattus rattus) a été introduit sur l’îlet Tintamare à l’époque coloniale. Ce petit rongeur est l’une des espèces exotiques les plus envahissantes à l’échelle mondiale. En effet, il est présent sur plus de 90 % des îles dont il est l’un des principaux facteurs d’érosion de la biodiversité. Omnivore, il se nourrit à Saint-Martin d’œufs d’animaux nichant sur l’ilet, ainsi que de petits reptiles et de fruits et graines de nombreuses espèces végétales sensibles.

Dans ce contexte, pour préserver la biodiversité unique de l’ilet et pour que demain il puisse accueillir un projet de réintroduction de l’Iguane des Petites Antilles (Iguana delicatissima), un plan d’action a été élaboré afin de gérer les populations de rats noirs. Pour atteindre cet objectif, l’association déploie, depuis juillet 2022 et jusqu’à décembre 2023, des dispositifs pneumatiques sélectifs létaux autonomes (A 24) associés à des pièges photo. 150 pièges vont être successivement implantés sur plus de 450 placettes réparties sur toute la superficie de l’ilet (soit 80 ha). A ce jour, un tiers du site d’intervention est le lieu de piégeage avec en moyenne 500 déclenchements des dispositifs de régulation comptabilisés tous les 15 jours.

Pose du dispositif de piégeage sur l’îlet de Tintamare par l’équipe de l’AGRNSM (c) AGRNSM

L’opération montre ainsi des résultats encourageants et les usagers du site, notamment les campeurs, témoignent déjà d’une importante diminution des observations de rats. Un cordon sanitaire sera installé et maintenu à proximité des lieux de débarquement des visiteurs, en arrière plage, pour prévenir tout nouvel arrivage.

Conjointement aux opérations de régulation, la sensibilisation des usagers reste nécessaire afin d’encourager les bonnes pratiques, comme le ramassage des déchets de pique-niques Pour limiter la disponibilité en ressources alimentaires pour les rats.
Des actions de sensibilisation auprès des scolaires sont également mises en œuvre par l’association. En 2022, plus de 626 élèves ont été sensibilisés à la problématique des EEE et sur la nécessité d’intervenir pour les gérer dans un objectif de préservation du patrimoine naturel de l’île.

Rat noir filmé autour d’un dispositif de piégeage (octobre 2022) (c) AGRNSM

Action de sensibilisation sur le terrain auprès des scolaires (c) AGRNSM

Rédaction et contributions : Aude Berger et Julien Chalifour (RNN de Saint-Martin)
Relecture : Clara Singh (Comité français de l’UICN)

Nous contacter

Pour plus d'information sur l'initiative, n'hésitez pas à nous écrire.

Illisible ? Changez de texte captcha txt