Surveiller la mangrove de Polynésie française

L’espèce de palétuvier Rhizophora stylosa, naturellement absente de la Polynésie française, a été introduite à Moorea en 1933 à des fins économiques. Cette espèce s’est depuis largement propagée non seulement à Moorea, mais également sur 5 autres îles de l’archipel.
Afin de déterminer si on assiste ou non à un remplacement des écosystèmes littoraux endémiques (« submangroves ») par de la mangrove, la Fédération des Associations de Protection de l’Environnement de Polynésie française (FAPE) et l’Université de Nantes vont conduire une étude d’analyse spatiale.
Le projet “Surveillons la mangrove de Polynésie française ensemble”, a été désigné parmi les lauréats de “Mon projet pour la planète” 2018.

Pour en savoir plus

Nous contacter

Pour plus d'information sur l'initiative, n'hésitez pas à nous écrire.

Illisible ? Changez de texte captcha txt